Centres sociaux connectés Bassin Minier

Le contexte

  • Programme "État 2022 100% des démarches administratives"
  • 20% de la population exclue du Numérique, soit 13 millions de personnes
  • 40% de la population française déclare  "ne pas être à l'aise avec l'environnement et l'usage numérique"

Le projet "Centres Sociaux Connectés Bassin Minier"

  • Un projet transversal avec le projet social
  • Lien entre pratiques numériques et éducation populaire
  • Une montée en charge et en compétences
  • Un projet au service de deux territoires

La finalité :

Améliorer par des solutions numériques, la vie quotidienne et la citoyenneté des habitants.

Les objectifs généraux :

  • Concevoir et développer un projet connecté innovant avec et pour les habitants dans les domaines clé d'un Centre Social
  • Pérenniser la dynamique de changement dans une montée en compétences générale de toutes les composantes du Centre Social
  • Disséminer et accompagner l'application des réalisations sur l'ensemble du réseau de la Fédération régionale des centres sociaux

Le territoire d'intervention

Un projet ancré sur le territoire Bassin Minier sur 2 ans :

  • janvier 2020 / décembre 2020 avec 10 centres sociaux : 8 centres sociaux de l'ACSRV et 2 centres sociaux de Mazingarbe
  • janvier 2021 / décembre 2021 : 8 centres sociaux de l'ACSRV, l'AMQR de Raimes, la Maison de quartier Centre-ville de Valenciennes ainsi que les EVS de Lourches, Escaudin et Wallers intègrent la démarche

Soit un projet participatif et innovant qui réunit 13 centres sociaux et maisons de quartier sur le territoire de la CAVM, 4 sur celui de la CAPH (+4 structures associées) et 2 sur celui de la CALL.

La démarche et les moyens

  1. Les ateliers coopératifs : atelier qui réunissent toutes les composantes du centre social : habitants, partenaires, professionnels, administrateurs.
  2. Les prototypes : création d'outils collaboratifs permettant les scénarios de changements souhaités, possibles.
  3. La formation des équipes salariés et des bénévoles : formations entre pairs et volonté d'avoir dans chaque CS, un habitant-relais "numérique" afin d'assurer la continuité du projet au-delà des 2 ans de financements par le Feder.
  4. La communication et le dissémination du projet : par un accompagnement de la Fédération des centres sociaux du Nord et du Pas de Calais, par l'organisation de temps forts et de temps de partage.