BIENVENUE SUR LE SITE DE L'ASSOCIATION DES CENTRES SOCIAUX ET SOCIOCULTUREL DE LA REGION DE VALENCIENNES
Logo de l'ACSRV


Quelques avantages
à faire partie de l'ACSRV
Des projets de centres sociaux autonomes :
Le projet du centre social se décide localement dans le cadre de la procédure d’agrément, entre des représentants d’habitants, l’équipe du centre, la ville, la CAF et le Conseil Général, avec un accompagnement méthodologique de la fédé des centres sociaux. La procédure est co-pilotée par le Président de Comité d’Usagers et le directeur du centre social.

Le partenariat local est piloté par le directeur du centre social et son président de Comité d’Usagers. Ce sont eux qui mettent en œuvre le projet du centre social validé par l’agrément (évoqué ci-dessus).

C’est le couple Directeur du centre social/Président de Comité d’Usagers qui négocient avec les partenaires et en particulier avec la ville à diverses occasions :

- Présentation du budget prévisionnel et demandes de subventions annuelles
- Négociation des nouveaux projets (au-delà du projet d’agrément) et des subventions
- Présentation du compte de résultat annuel.
- Assemblée Générale annuelle du centre social (présentation du compte de résultat ; du rapport moral et d’activité ; élection des membres du Comité d’Usagers et des représentants usagers du centre social au CA de l’ACSRV - 2 titulaires et 2 représentants-)
- Organisation de Comités de Pilotages en cours d’année
- Entretien des relations tout au long de l’année avec la ville et les autres partenaires.
Une gouvernance associative qui permet
la participation des habitants à la prise de décision :
Le bureau du Conseil d’Administration est composé exclusivement de la Présidente de l’ACSRV, des présidents des Comités d’Usagers de chaque centre social. Le Conseil d’Administration est composé des présidents et d’un autre représentant des comités d’usagers (26 personnes), des représentants de la CAF, des représentants des municipalités où sont implantés les centres, des représentants de la CPAM, des bailleurs sociaux…

Cette composition offre une garantie de stabilité dans le temps. Les représentants d’usagers des différents centres sont statutairement majoritaires au sein du CA.
Une gouvernance associative enrichie
par les expériences des différents territoires :
Un comité de direction (Codir) existe à l’ACSRV. Il se réunit tous les 15 jours, Il garantit un mode de gouvernance où les directeurs des différents centres sociaux, le responsable de la Ludothèque, le Responsable Administratif et Financier et le directeur de l’ACSRV font ensemble progresser l’association et aident le Bureau et le CA dans leurs prises de décision. Le Codir est un lieu d’échange, de réflexions, d’analyse de l’environnement interne et externe. C’est aussi le lieu où on vérifie constamment l’adéquation entre les besoins des centres sociaux et leur projet, le fonctionnement des services du Siège Administratif, le projet et le fonctionnement de l’ACSRV.
Une association qui permet
l’accompagnement quotidien des salariés :
Une fois embauché, le Directeur du centre social bénéficie d’un accompagnement personnalisé pendant les premiers mois. Il profitera d’un système de parrainage par un de ses pairs expérimentés.
Le parrainage existe pour chaque métier du centre social pour faciliter la prise de fonction d’un nouveau salarié et faciliter son intégration dans l’association :

- Découverte de l’entreprise et des procédures en vigueur
- Présentation du manuel des procédures ; du règlement intérieur ; de la convention collective des centres sociaux
- Découverte du Comité d’Entreprise et de ses œuvres sociales
- Découverte du tissus partenarial du valenciennois.

Le directeur du centre social à délégation pour gérer son équipe en termes d’embauche, de management…Il a aussi délégation complète pour gérer son budget qu’il a défini avec son équipe et son Comité d’Usagers et avec ses partenaires locaux. Ce budget est vérifié et validé en CA de l’ACSRV

L’équipe du centre social est tout de suite opérationnelle, elle profite de l’expérience et du travail communs déjà élaboré par les équipes des autres centres sociaux et de l’accompagnement administratif du siège.

Le regroupement offre à l’équipe du centre social une sorte de « filet de sécurité » :

- Un manuel des procédures balise le travail à effectuer
- Aide administrative et comptable pour l’élaboration des dossiers de subvention grâce à plus de 40 ans d’expérience.Rappel des échéances identiques pour tous les centres (réponse aux appels à projet ; demandes de subventions ; bilans à rendre…).

Pour éviter leur isolement, les salariés se retrouvent une fois par mois en groupe métier, ils peuvent échanger sur leurs pratiques, sur l’actualité de leur métier, sur les nouveaux dispositifs les concernant. De plus, ils élaborent un projet annuel commun pour renforcer leurs liens.
Un siège administratif et financier qui décharge
les équipes opérationnelles de certaines contraintes techniques :
Le regroupement en une association permet des économies d’échelle principalement pour la paye et la comptabilité. Sans le déresponsabiliser, le directeur du centre social est libéré d’un temps précieux (estimé à un jour et demi par semaine) qu’il peut consacrer au pilotage du projet.

Au niveau de l’ACSRV, il existe des systèmes d’aide et de contrôle budgétaire. Les partenaires financeurs connaissent l’ACSRV, ses services administratifs et financiers et peuvent les interpeller en cas de problème. C’est une sécurité en cas de dysfonctionnement d’un directeur ou d’un membre de son équipe.
Une solidarité associative qui se vérifie d’année en année :
La solidarité associative fonctionne aussi au niveau financier. Si un centre est déficitaire ponctuellement, l’association lui offre une stabilité qui permet au centre en difficulté de résoudre ses problèmes en bénéficiant de l’expertise et l’aide à l’analyse budgétaire des services de l’ACSRV. Un centre social isolé mettrait la clef sous la porte.
Une confiance de nos partenaires :
L’ACSRV a bénéficié de la confiance de ses partenaires puisque nous avons été sollicités pour reprendre la Maison de Quartier de Saint Saulve et pour créer le centre socio-culturel de Fresnes sur Escaut.
Symbole accessibilité
A- A+
Téléchager la plaquette
des centres sociaux
du valenciennois